Archive | novembre 2019

20 novembre 2019 0 Commentaire

Chasse à courre

Chasse à courre

Chasse interdite

Pour commencer ce billet, je tiens à exprimer toutes mes condoléances au compagnon d’Élisa, laquelle nous a quitté dans d’affreuses circonstances le week-end dernier. Ce jour-là, cet homme a perdu la femme de sa vie te l’enfant qu’elle portait.

En second lieu, je rappellerai cette phrase : « Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien ». Ça, c’est une formule que j’ai souvent eu l’occasion d’essayer d’énoncer sans accros quand j’étais enfant et ados sans forcément y arriver. Une autre époque.

Cela ne correspond en rien avec la pratique de la chasse à courre. Pour le mot « courre », le site Larousse.fr nous propose la définition suivante : « Poursuivre un animal avec des chiens courants : Courre un cerf ».

Cette pratique, elle aussi d’une autre époque (mais encore plus lointaine), renvoi à un temps ou des hommes, généralement de bonnes familles et bien argentés considéraient qu’ils avaient le droit de se regrouper, accompagnés de chevaux et de chiens, pour chasser des animaux.

Je veux bien considérer qu’il fut un temps où, pour organiser de grands festins, il fallait bien chasser le gibier d’une manière ou d’une autre.

Il y a même une époque moins lointaine où des chasses à courre étaient organiser pour chasser du nègre.

Mais tout cela, c’était avant. Aujourd’hui, il est quand même beaucoup plus simple d’aller chez le boucher (pour peu que l’on souhaite encore manger de la viande) et pour ce qui est de la chasse aux nègres, c’est maintenant interdit et plutôt mal vu.

Donc, de nos jours, la pratique de la chasse à courre est encore présente mais elle est plus considérée comme un sport que comme une nécessité.

Or, ce week-end, Élisa Pilarksi, une jeune femme de 29 ans, a succombé aux morsures de plusieurs chiens alors qu’elle promenait le sien dans la forêt domaniale de Retz située dans l’Aisne.

Au même moment et dans la même forêt se déroulait une chasse à courre.

Trompe de chasse

La question qu’ose poser les médias est de savoir s’il existe un lien de cause à effet entre cette mort horrible et cette chasse.

A cette question, la réponse officielle de la société de Vénerie dont l’objet est de perpétuer les traditions cynégétique (qui se rapporte à la chasse) est la suivante : « Rien ne démontre l’implication des chiens de chasse dans le décès de cette femme ». Elle précise aussi que « Les chiens sont dressés pour chasser un animal particulier et obéir en toute circonstance à l’homme ».

Je me permets quand même de souligner l’impertinence de cette précision. En effet, si le dressage de ces chiens est effectivement ciblé, le fait de préciser qu’ils obéissent en toutes circonstances à l’homme me laisse penser que cela pourrait amener ces canins à sortir du cadre de leur dressage.

Quoi qu’il en soit, j’ai appris ce soir par le journal de France 2 que des prélèvements ADN allaient être effectué sur les chiens potentiellement impliqués pour tenter de connaître la vérité. Affaire à suivre…

Cela dit, j’affirme par ce billet ma position sur l’idée qu’en ce troisième millénaire du calendrier chrétien, il est grand temps que nos contemporains affirment par les mots et les actes son humanité.
Dans cette idée, un sport ne devrait en aucun cas s’organiser autour du fait de prendre la vie d’un autre être vivant. Qu’il s’agisse de chasse, de pêche, de corrida ou tout autre tradition du même type.

Jamais, si ce n’est réellement pour se nourrir (ce qui est alors dans l’ordre des choses), un sport ne devrait être organisé autour d’une mise à mort.

Le sport est une activité humaine qui ne devrait concerner que les humains.

M.

6 novembre 2019 0 Commentaire

Strat’ de com’

Strat’ de com’

Logo Comme J'aime

Vous connaissez « Comme J’aime », La « méthode simple et efficace pour mincir en mangeant mieux ! » (Dixit) et promu à la TV par Benjamin CASTALDI et Sophie DAVANT.

C’est un programme qui, je l’espère vu les tarifs proposés, doit donner des résultats pour certaines personnes.

Les programmes Comme J'aime

Par ailleurs, il y a aussi beaucoup de critiques par rapport à leur stratégie commerciale et l’efficacité réelle du produit.

Perso, je n’ai pas testé et je n’en sais rien.

J’ai pu voir qu’il y avait même une pétition en ligne contre le « matraquage publicitaire » de la marque.

Donc, logiquement en termes de com, Comme J’aime réagi et travail sur son image et là, j’ai envie de dire : « comme elle peut ».

Voyez donc cette campagne d’information trouvée sur la page d’accueil du navigateur Edge dans le slide sur l’actualité. Autrement dit, dissimulée parmi de vrais news. Elle promet une exclusivité à propos de « La vérité sur le programme minceur Comme J’aime ».

Logo Comme J'aime 

Comme moi, vous avez sans doute noté le nom du sponsor de l’annonce.

Bien sûr, en cliquant sur l’image, on arrive directement sur le site de Comme J’aime (dont je ne mettrais pas l’adresse ici).

Une dernière info pour finir ce billet : J’ai trouvé un article sur le site d’Europe 1 sur la condamnation par le tribunal de grande instance de Paris de Comme J’aime pour « pratique commerciale trompeuse » à propos de sa semaine gratuite (qui n’en est pas une).

Comme j'aime comdamné

Comme J’aime devrait également verser 10.000 euros au titre de « l’atteinte portée à l’intérêt collectif des consommateurs ».

Comme quoi, une strat’ de com’ agressive ne fait pas tout !

Ciao

6 novembre 2019 0 Commentaire

Paroles mal à propos

Paroles mal à propos

Réchauffement climatique

Je ne connaissais pas cette chroniqueuse (polémiste ???) il y a encore 1 semaine.
Puis j’ai entendu parler de son intervention à propos des femmes aux SMIC qui ne devraient pas divorcer.
Enfin, je suis tombé sur cette vidéo dans laquelle, sur le plateau d’LCI, Julie Graziani nous explique les bienfaits du réchauffement climatique.

Image de prévisualisation YouTube

Elle le pense vraiment et elle le dit sérieusement. Le problème, c’est qu’elle n’est pas la seule personne à penser ainsi.

Alors pour que les choses soient claires, je nous ai trouvé cette vidéo qui, en 4 minutes et très simplement (tu vois Julie, c’est à ton niveau), nous explique ce qu’est réellement le réchauffement climatique et ses conséquences.

Image de prévisualisation YouTube

 

À bon entendeur,

Ciao ;)

 

M.

4 novembre 2019 0 Commentaire

J’ai mal à ma planète

J’ai mal à ma planète

Je protège le planète

J’ai mal à ma planète
Je ne suis plus en fête !
un peu comme si en fait,
il s’agissait d’une dette.

La situation m’inquiète.
tout part en cacahuète.
et ceux-là aux manettes
n’en font qu’à leur tête.

Je vais me mettre en quête,
pour tirer la sonnette,
faire des choses concrètes
je n’ai que ça en tête.

Pour être tout à fait honnête
presque tout le monde le souhaite.
Même les plantes et les bêtes,
rêvent de reconquête

Mettre l’économie à la diète,
bannir les mégots de cigarette,
faire du plastique une idée obsolète
et cesser de faire tourner nos pétrolettes.

Mais je ne vais pas jouer au prophète,
je ne dispose d’aucune recette.
Ma solution pour faire place nette,
est de prendre la poudre d’escampette.

Alors je vais remettre mes chaussettes
et retourner sous ma couette.
Je vais continuer à penser à la planète
et prendre des cachets pour ma tête.

M.

2 novembre 2019 0 Commentaire

Remerciements

Remerciements

Piano

Sauf exception, il ne se passe pas un jour sans que je ne touche à mon piano.
En semaine, compte tenu de mes horaires de travail, cela se fait en soirée.
Généralement, si je joue avant 20h00, je mets le volume à un tiers de se puissance environ.
Sinon, si c’est plus tard, je branche le casque.

Comme il s’agit d’un piano en fin de vie, il y a de drôles de bruits, des touches qui restent enfoncées et d’autres qui ne donnent pas de son ou encore la pédale de droite qui reste bloquée. Il m’est donc assez pénible de faire de la lecture (déchiffrage ?) de partition.

Donc, ces derniers temps, je joue et rejoue des morceaux qui me font travailler mes interprétations et plutôt entre 18h00 et 19h00. Notamment « Porz Goret » de Yann Tiersen et ma bien aimée Sonate n° 14 de Ludwig van Beethoven, autrement nommée « Sonate au Clair de lune ».

D’une manière ou d’une autre, si je veux continuer à progresser sur mon instrument, il va me falloir le remplacer très bientôt.

Cela dit, malgré les quelques couacs causés par l’état de ce piano (et accessoirement les miens), il semblerait que parmi mes voisins qui supportent donc quotidiennement mes séances de travail certains apprécient ce que je joue.

L’appartement numéro 4 de l’immeuble est un logement dans lequel passent des personnes pour des séjours de courtes durées.

Et voici le mot que m’ont laissé en partant les deux personnes qui étaient présentes ces 2 derniers jours :

Petit mot de remerciements

Alors à mon tour, je tenais par ce billet à les remercier pour cette attention ;)

S’agissant du seul retour que j’ai eu jusqu’à maintenant des autres locataires, je vais considérer que je ne gêne personne et continuer à jouer de mon instrument de la même façon en espérant que cela fasse plaisir à d’autres.

Bien à vous,

M.

Les5blogueurs2018 |
Justinegiry |
Lespetitsblogueursdefeyzin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fairy Dreams
| No More Mistakes With Bpo D...
| The Ultimate Solution For D...