31 octobre 2019 0 Commentaire

Partage inspirant

Paulo Coelho (*)

Je reviens sur ce qui a commencé sur FB par un partage.
Celui de ce texte de Paulo Coelho avec ses paroles sages.
Des mots qui se rappellent à moi malgré mes résistances,
imbriqué dans une posture imposée par les circonstances.

Engagé dans une dynamique de lâcher prise,
où ne pas se sentir coupable est de mise,
je renforce ma capacité de résilience,
j’apprends à renoncer, sans regrets, sans défiance.

Ma rencontre récente avec les accords Toltèques
me conforte dans le bien fondé de ma quette :
Avoir une parole impeccable, c’est essentiel,
ne pas faire de suppositions, c’est dépasser le superficiel
ne pas en faire une affaire personnelle, c’est se préserver
et faire de son mieux, sans s’agiter, sans s’énerver.

Ainsi, en quelques jours, les circonstances m’ont éprouvé :
Distances dans une relation inscrite dans le sensible et les mots ;
Clash dans une relation de famille, libre, unique et singulière ;
Rupture d’une relation amoureuse naissante ;
Embrouille dans une relation amicale historique ;
Fin programmée d’une relation contractuelle professionnelle.

Autant de faits qui m’autorisent à abandonner les rimes,
pour quelques strophes, le temps d’une liste genre déprime.
Autant d’événements qui m’appellent à me libérer du passé.
Autant de circonstances qui me poussent à me dépasser.

Alors je laisse certaines choses, certaines personnes disparaitre.
Je m’en défais, je m’en libère et j’espère ainsi pouvoir renaître.
Je clos des cycles ni par orgueil, ni par fierté ou par incapacité,
mais parce que cela s’impose à moi sans complaisance, par nécessité.

L’épreuve du détachement de ce qui a été, ce qui a précédé,
et pour faire de la place dans ma vie, accepter de tout concéder.
De la poussière a secouer, des portes à fermer et un disque à changer,
pour cesser d’être celui que j’ai été et devenir autre sans présager.

Et tel que Don Miguel Ruiz le décrit dans ces accords Toltèques :
il s’agit d’arrêté de vouloir écrire le rêve que je me suis construit afin d’être en conformité avec celui de notre humanité et tenter d’inventer mon propre rêve.

Le rêve d’une vie que je ne connais pas encore.

Paulo Coelho à peut-être raison.

M.

(*) Il est tellement important de laisser certaines choses disparaitre.
De s’en défaire.
De s’en libérer.
Vous devez clore des cycles non par fierté, par orgueil ou par incapacité,
mais simplement parce que ce qui précède n’a plus sa place dans votre vie.
Faites le ménage, secouez la poussière, fermez la porte, changez de disque.
Cessez d’être ce que vous étiez et devenez ce que vous êtes.
Paulo Coelho

Laisser un commentaire

Les5blogueurs2018 |
Justinegiry |
Lespetitsblogueursdefeyzin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fairy Dreams
| No More Mistakes With Bpo D...
| The Ultimate Solution For D...