Archive | septembre 2019

26 septembre 2019 1 Commentaire

Un tableau et des mots

Un tableau et des mots

Tableau

Accroché au mur de la salle d’attente d’une clinique Montalbanaise, dans un service d’ophtalmologie, j’ai croisé ce tableau.

Il y a d’abord ce dessin qui aurait pu laisser une large place à l’imaginaire quant à l’intention de cet homme sur ce pont s’il n’y avait pas eu ces mots écrits sur les côtés.

Je n’ai pas réussi à lire le nom de peintre mais les mots, ils sont de Jacques Prévert.

Avec ces mots, le tableau ne laisse qu’une seule interprétation possible sur ce qu’est venu faire ce monsieur en ce lieu.

« J’étais là quand il s’est penché,
et c’est moi qui l’ai poussé,
Il n’y avait rien d’autre à faire,
je suis la misère.

J’ai fait mon métier ».

Merci à eux deux.

 M.

25 septembre 2019 0 Commentaire

Analogie

Analogie

Consultation en ophtalmologie

Parfois, sans vraiment pouvoir dire comment ou pourquoi, des mots se croisent dans mon esprit. Si le résultat est en général conforme à mes préoccupations du moment, il arrive que je me laisse surprendre par ce qu’il en ressort.

À titre d’exemple, voici les mots que j’ai croisé ce matin en salle d’attente d’une pour une consultation en ophtalmologie.
Sans aucun lien (à priori) avec cette consultation, il s’agit d’une analogie improbable dont je ne saurai dire si elle est explicite (comparaison) ou implicite (métaphore). Je vous laisse juger par vous-même :

« Si la vieillitude se traduit généralement par une dégénération progressive et aléatoire de nos organes, que peut-on dire alors de l’habitude ? »

Sur le coup, j’ai trouvé cela rigolo mais là tout de suite, j’ai un doute.
C’est vrai qu’à l’écrire maintenant, après une journée bien remplie en activités médicales diverses et surtout en bonne compagnie, je me dis que cette interrogation ne mérite peut-être pas plus de commentaires que cela.
Vous comprendrez je l’espère qu’il m’était nécessaire de me libérer de ce questionnement intérieur en l’exprimant sur la place publique (c’est thérapeutique).

Je me hasarderai bien à proposer la réponse « 42″ (qui a déjà résolu de grands problèmes (*)) mais je crains que cela n’embrouille encore plus les quelques lecteurs qui prendrons la peine de lire ce billet. Alors je ne vais pas le faire et m’arrêter là.

A la revoyure (en voiture) ou a plus (dans le bus) !

M.

(*) Pour plus d’information à propos de la réponse « 42″, voyez ici

24 septembre 2019 0 Commentaire

Explication

Explication

Maladie

Encore un moment long moment passé depuis ma dernière publication.

L’époque était ainsi : Fatigue quasi permanent, manque de motivation à tout (dont l’écriture), perte de poids impressionnante à faire pâlir tous les régimes (même « Comme j’aime »), séquence pipi à répétition, etc.

L’époque était ainsi depuis plusieurs mois et personnellement, j’hésitais entre vieillitude et thyroïde.

Finalement, il aura fallu un rendez-vous avec un diabétologues pour comprendre qui cet état physique et mental avec lequel je commençais à m’habituer n’avait rien d’une évolution naturelle et inéluctable de mon corps. Il s’agissait plus simplement d’un dérèglement gravissime de mon métabolisme. Briefing pendant 5 jours avec une infirmière pour apprendre le B.A.-BA du diabétique (mesure de glycémie et shoot d’insuline) et hospitalisation de quelques jours pour tout contrôler et stabiliser l’affaire.

Kit pour diabètique

Tout cela me renvoi à mon billet du 8 avril 2018 « Qui mène la danse » car la question reste entière.

Nous, animaux intelligents, créateurs, inventeurs, persuadés que tout est raison et raisonnement.

Nous, organismes constitués de millions d’autres organismes qui cohabitent pour nous permettre d’exister, qui nous protège (en générale), qui nous fabrique.

Nous, êtres vivants stimulés par des hormones ou par d’autres individus eux-mêmes stimulé par leurs hormones.

Et ces maladies qui s’immiscent dans nos vies, parfois discrètement sans en avoir l’air et d’autres fois violement. Elles nous changent aussi. Elles nous amènent à voir le monde et les autres différemment.

Alors vraiment, il n’est pas infondé de se demander qui pilote réellement les individus. Sont-ce eux même ou la chimie de leur métabolisme ?

Pour ma part, maintenant que j’ai eu cette explication sur mon état de santé qui m’amenait à appréhender le monde différemment et que j’ai l’impression de reprendre le contrôle, je répondrais qu’en générale, ma chimie me laisse penser que c’est moi qui décide,

Ou pas …

Quoi qu’il en soit, maintenant que je me remets sur pied, j’espère reprendre pour votre plus grand plaisir un rythme de publication un peu plus soutenu.

Bien à vous,

M.

Les5blogueurs2018 |
Justinegiry |
Lespetitsblogueursdefeyzin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fairy Dreams
| No More Mistakes With Bpo D...
| The Ultimate Solution For D...