Archive | octobre 2018

19 octobre 2018 0 Commentaire

Blogger

Blogger

Ecrire

Blogger est un néologisme. C’est à dire un mot qui est apparu récemment dans la langue française. Il fait partie de tout ce vocabulaire qui n’existait pas il y a encore 25 ans.
Tout ce langage venu du monde numérique, ce monde parallèle arrivé avec le 21ème siècle.

Blog est issu de la contraction de deux mots anglais, Web et Log, que l’on peut traduire par « Journal Web ».

Blogger, ou bloguer, quelque soit l’orthographe, c’est cool !

Nous sommes au moins des milliers à pratiquer cette activité.
Certains le font avec une visée professionnelle.
D’autres pour partager un centre d’intérêt, des connaissances.
D’autres encore bloguent pour des raisons pas toujours évidentes à identifier (c’est mon cas).

Blogger, c’est sympa mais ça engage. C’est diffuser des informations, prendre positions, dévoiler des émotions, des sentiments et tout ça, sur le World Wide Web.

Blogger, c’est révéler publiquement une partie de soi. Sur sa façon d’être, sa manière d’écrire ou de penser. Dans touts les cas, ce n’est jamais neutre.

Alors forcément, pour peu qu’on réfléchisse à ce que l’on diffuse, on n’est plus ou moins contaminée par le phénomène de la censure. De l’auto-censure. Questions de respects, d’éthique, de discrétion, vis à sis des autres, vis-à-vis de soi-même.

L’idée, malgré tout, quand on s’exprime publiquement, c’est d’assumer.

Donc, en tant que bloggeur, j’assume.

En tant que demandeur d’emploi, c’est un peu plus délicat. L’authenticité est une chose mais l’adéquation avec ce qui est attendu sur le marcher de l’emploi en est une autre, même si je reconnais que cela dépend aussi de la nature de cette authenticité.

À l’époque où je recrutais des équipes, l’internet n’existait pas comme maintenant.
Si aujourd’hui je devais recruter, je pense que je « googliserai » les candidats (sur DuckDuckGo !).

Actuellement, si je lance une recherche sur mon prénom et mon nom, les réponses remplissent la première page. Après, on passe à Corneille et sa tragédie « Suréna « .

C’est ce que l’on appelle laisser des traces.

Dans ces traces, bien sûr, il y a ce blog et dans ce blog, il y a moi.

Cela fait 7 mois que j’ai commencé ce blog. Cela représente 74 articles publiés, 15 pages, 13 albums photos, 289 images, 7334 visites et 10525 hits. Ça en fait des traces.

Aucun buzz, aucun clash, juste quelques traces dans ce monde parallèle.
Ce monde dont le caractère virtuel n’enlève rien à sa dimension réelle.

7 mois que je blog pour raconter des trucs, pour exposer des points de vue et pour donner quelques infos au passage sur tout et sur rien. En mots et en images, je partage.

Et bien sûr, mon blog est aussi accessible aux potentiels recruteurs que je salue au passage.

Billets d’humeur, billets d’humour, billets sur rien, j’assume.

Tout cela pour réponde à la question qui m’a plusieurs fois été posée « Ne crains-tu pas que ton blog soit un problème dans ta démarche de recherche d’emploi ? « 

Parmi toutes les traces que nous laissons sur les réseaux, il y a celles que l’on laisse de manière inconsidérée et celles que l’on choisit de marquer. L’important, c’est de garder le contrôle sur ce que l’on choisit de rendre publique.

Je blogue (avec un seul « g » pour changer) donc j’assume, pour le meilleur et pour le pire.

Pour l’occasion, parlant de mon activité de bloggeur, je vous livre par cet album des visuels de mon espace de travail.

C’est sûr que vu comme ça, cela parait un peut surcalibré pour tenir un journal en ligne :

  * 1 processeur Intel I7, 6 cœurs à 3,3 GHz ;
  * 16 Go de mémoire vive DDR4 ;
  * 1 disque dur Samsung SSD 850 Pro de 256 Go ;
  * 1 disque dur Samsung SSD 750 EVO de 500 Go ;
  * 2 Cartes graphique NVIDIA GeForce GTX 750 Ti ;
  * 1 écran central Samsung 27″ incurvé ;
  * 2 écrans latéraux Asus 24″.
  Et tout plein de connectiques diverses…

Voici un album pour vous présenter ma bulle de travail :

Ma bulle de travail
Album : Ma bulle de travail
Quelques vues de ma bulle de travail. Mon outil de production et de création.
12 images
Voir l'album
 

Qui peut le plus peut le moins, même si je dois vous avouer que je fais aussi d’autres choses avec cette machine.

Voilà, vous savez tout. Pourquoi je blogge et avec quel équipement.

Pour le reste, s’il y a des choses à comprendre, c’est à travers les lignes.

Bon Week-end à vous,

M.

Promo

18 octobre 2018 0 Commentaire

Avant Mbappé

Avant Mbappé

Billet d'entrée

J’étais là.

Je passais à vélo.

J’étais chez Top Office pour une affaire de cartouche d’imprimante.

Pas le temps de rester pour la cérémonie à proprement parlé.

Alors je suis passé faire quelques clichés avec mon bon Winphone.

La dernière fois que j’ai pris des photos sur ce stade Léo Lagrange de Bondy, c’était le jour de la finale de la coupe de monde de foot.

Le jour où j’ai pris ce cliché improbable de la nationale 3, un dimanche vers 18h00.

La N3 lors de la finale 2018 à Bondy

Donc, aujourd’hui, cet album photo d’avant l’arrivée de Kylian Mbappé.

Avant Mbappé
Album : Avant Mbappé
Quelques photos prises au stade Léo Lagrange de Bondy, quelques heures avant l'arrivée de Kylian Mbappé, le mercredi 18 octobre 2018.
9 images
Voir l'album

Pour avoir des clichés sur sa visite en particulier, je vous renvoie aux médias ;)

@+

18 octobre 2018 0 Commentaire

Passion TV

Passion TV

Amour, gloire et beauté, la 7610ème

Bientôt 5 mois se sont écoulés depuis la fin de mon dernier contrat de travail.
Ça commence à faire un peu long.
Statistiquement, à 50 ans passé, cela pourrait encore durer longtemps.
Techniquement, cette période devrait cesser prochainement.

Tout cela juste pour en arriver à dire que mon emploi du temps un peu désynchronisé m’amène à croiser en journée quelques programmes TV que je n’aurai sans doute jamais vu si j’étais soumis aux contraintes des heures de bureau.

Quand ce ne sont pas de plateaux à confidences ou de téléréalités, ce sont toutes les productions des années 80 et 90 qui remplissent ces espaces entre les pubs.

J’allais oublier ces émissions qui vous raconte des histoires de crimes qui se sont réellement produits. Je connais plein de gens très bien qui adore se laisser conter ce genre d’histoire.

Saviez vous par exemple que RTL 9 diffuse encore « Amour, gloire et beauté ». Bien que je pense qu’il s’agit d’une rediffusion, c’est quand même le 7610ème épisode qui était programmé aujourd’hui.
Avec 25 minutes par épisode, cela représente 3170 heures de programmes, soit 135 jours ou encore 4 mois et demi.

En fait, depuis que je suis sans emploi salarié, j’aurai eu assez de temps pour regarder ces 7610 épisodes. Après ça, je serais certainement mort.

Quand on en est là, on se dit que les écrans publicitaires à la recherche de contenu pour se faire encadrer (digérer) ont encore de beaux jours devant eux.

En même temps, il n’est pas nécessaire d’attendre longtemps pour rediffuser du contenu. Voyez l’émission « Quotidien » de Yann Barthès qui est systématiquement rediffusée du jour au lendemain. C’est l’avant quotidien. Et ça marche !

En fait, quel que soit l’écran, s’il est connecté à un réseau, il est publicontaminé (*).

On le savait déjà mais j’aime à rappeler ce qui va sans dire. Je vais souvent mieux en le disant.

Heureusement, dans cet univers télévisuel qui résiste tant bien que mal à celui du Web, il reste quelques productions originales, à contre-courant de ce flux ininterrompu d’inepties, de news plus ou moins vraies et d’histoires de meurtres. Et pas seulement sur ARTE !

A titre d’exemple, je citerai bien le retour de Docteur Who sur France 4 (qui en plus est maintenant une femme) mais on pourrait m’accuser d’un manque d’objectivité.

Alors je ne donnerai aucun exemple.

Finalement, l’important est que chacun puisse trouve chaussure à son pied ou programme à son cerveau, tout en restant lucide sur ce qui se passe.

Quel que soit l’écran, cela fait souvent du bien de déconnecter un moment quelques neurones, histoire de se détendre et de passer à autre chose. Le truc, c’est de penser à se reconnecter après.

Se reconnecter avec les gens, avec soi-même, avec la nature, avec du vrai, de l’authentique.

Ça tombe bien, c’est hyper tendance.

Je le sais, j’ai vu un truc à la TV sur ce sujet l’autre jour.

A t’chao !

(*) Publicontaminé : Ne cherchez pas, ça vient de sortir !

15 octobre 2018 0 Commentaire

Bonne nouvelle

Bonne nouvelle

Madame Dr Who

Sans doute un peu comme vous, je me sens comme noyer sous un tas d’informations toutes plus inquiétantes les unes que les autres, quand ce n’est pas pire.

Aussi, il me semblait intéressant de vous en proposer une bonne.

Voici la good new – c’est hyper tendance de dire les trucs en anglais ;) :

Lors de sa dernière régénérescence, le Docteur Who est devenu une femme et ça, c’est autant inattendu que super chouette.

Madame Dr Who

Peut-être ne verrons-nous plus de nœud papillon (c’est cool le nœud pap’) mais de ce que j’ai pu voir dans le premier épisode de cette nouvelle saison (la 11ième du nom) Jodie Whittaker (de son vrai nom) semble au moins tout autant dégantés que ses prédécesseurs. Le Maître et les Daleks n’ont qu’a bien se tenir.

Vivement le prochain épisode, sur France 4 (tant que la chaîne existe encore).

Tant qu’a s’arrêter un moment devant le poste, autant que ce soit pour une bonne raison (et le TARDIS en est une !).

Voilà, c’était ma good new du jour (c’est toujours ça !).

Portez-vous bien et à bientôt,

M.

10 octobre 2018 0 Commentaire

Attendre

Attendre

Attendre

Ça, c’est bien un truc qui concerne tout le monde.
L’attente est sans doute la choses la plus commune à tous les individus de cette terre.
Tous, dans l’idée d’un meilleur ou d’un pire, avec impatience ou avec réticence, bon gré, mal gré, nous attendons quelques choses.

Depuis quelques temps, certains attendent un remaniement du côté du gouvernement, les ministères mystères…
L’autre jour, c’était un ministre de l’Intérieur qui attendait à l’extérieur sur un perron.
Les rappeurs Booba et Kaaris attendaient leur jugement. Maintenant, on attend de savoir s’ils vont faire appel.

Heureusement, le monde réel se passe volontiers de ces attentes médiatisées au bénéfice de préoccupation bien plus concrètes et utiles.

Dans le monde réel, on attend :

La fin d’une journée, une pause repas, un virement, une livraison, un mail, un enfant, le résultat d’un examen, un rendez-vous, un SMS, une histoire d’amour, l’ouverture du stade, l’arrivée du métro, le moment d’aller se coucher, la paie, un coup de fil, le soleil, la pluie, le tirage du loto (why not ?) …

Moi, j’attends le démarrage d’une action de formation pour mettre en œuvre concrètement mon changement de vie.

La liste de ce que l’on pourrait attendre est quasi inépuisable.

Donc, l’air de rien, nous mettons peut-être là le doigt sur quelque chose d’essentiel. Ce point où, chaque individu qui compose cette humanité se retrouve. Le dénominateur commun universel. Tous, toutes, à tout instant, nous attendons quelque chose ou quelqu’un.

Sauf qu’en fait, souvent, on n’attend pas la même chose. Ou bien pas pour la même raison. Ou encore pas au même moment.

Et finalement, loin d’être un facteur de convergence, l’attente peut facilement devenir la source d’agacements, d’énervement et d’emportements (comme le vent).

Vraiment, je m’attendais à autre chose en entreprenant ce texte sur l’attente.

Je pensais pouvoir démontrer qu’il existe ce truc qui, au-dessus des âges, des religions, des cultures, des genres, des couleurs et même de richesses, peux rassembler notre humanité.

Mais non. Si le fait d’attendre est bien quelque chose de commun a tous, on pourrait en dire tout autant du fait de faire caca.

Donc voilà, fin de l’histoire, rien à attendre de ce billet.

Sauf peut-être vos likes et vos commentaires.

Bien à vous,

M.

9 octobre 2018 0 Commentaire

Encore temps

Encore temps

Le sujet me taraudait et l’idée de publier un billet spécifique à propos de la problématique du climat murissait quelque part dans ma tête. Vous connaissez l’adage : « A laisser murir, ça pourri ».

Donc, en attendant ce prochain billet, je me fais le relai d’une initiative que je trouve très intéressante.

En fait, plus qu’intéressante, je la trouve nécessaire, voir indispensable.

Il est encore temps.

Image de prévisualisation YouTube

C’est le titre de cette vidéo destinée à présenter ce qui devrait devenir un véritable mouvement en France.

L’objet est d’agir en faveur du climat et la biodiversité, de faire connaitre et de partager des initiatives, d’accompagner chacun dans la mise en œuvre d’actions concrète pour participer à inverser la vapeur et faire en sorte que le pire ne devienne pas l’impossible.

Il est encore temps, c’est aussi un site Web https://ilestencoretemps.fr

Un rendez-vous :

Samedi 13 octobre, plus qu’une marche pour le climat. Voyez ici la page Facebook à ce sujet.

 Le 13 octobre, Plus qu'une Marche pour le Climat

Bien à vous,

M.

 

Les5blogueurs2018 |
Justinegiry |
Lespetitsblogueursdefeyzin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fairy Dreams
| No More Mistakes With Bpo D...
| The Ultimate Solution For D...