Archive | 3 juin 2018

3 juin 2018 0 Commentaire

Noire n’est pas mon métier

Noire n’est pas mon métier

Noire n'est pas mon métier

J’ai lu « Noire n’est pas mon métier ».

Un livre écrit par 16 artistes de la scène et du cinéma français.

Elles ont en commun, au-delà du fait d’être femmes dans un métier où l’image est très importante, d’être noires.
C’est cela le déclencheur de cet ouvrage car ici, en France, être noir est une particularité.
Ce constat unanime selon lequel dans la majeure partie des scénarios et des mises en scène qui circulent, la présence d’un acteur ou d’une actrice noire doit être justifiée, de la même façon que se
justifie le noir dans le rôle de l’agent de sécurité ou du facteur, ou encore de la femme de ménage ou de la prostituée.
Comme disait Ronald, vous ne viendrez pas chez nous par hasard. Lui parlais de son restaurant…

Bien sûr, chaque minorité a son lot discriminations, de caricatures et de clichés. Ici, il s’agit des noirs.

J’ai lu ce livre et j’ai été impressionné par le parcours de chacune d’entre elle, par ce qu’elles ont rendu possible avec leur volonté et les rencontres qu’elles ont pu faire.
J’ai été impressionné car elles ont fait le choix de s’exprimer sur un sujet délicat à aborder dans la société française sans que cela soit perçu comme des revendications communautaristes.

La représentation des minorités dans les médias, au cinéma et au théâtre est une vraie problématique car elle révèle un choix de société :
Celui de la reconnaissance de leurs présences à part entière dans le quotidien de la nation, à travers tous les rôles et les fonctions sociales possibles et imaginables sans que cela ait besoin de se justifier.

Juste parce que dans le monde construit dans lequel nous évolutions, les noirs (et d’autres) sont présents à tous les niveaux de l’échelle sociale, qu’on l’apprécie ou pas, c’est un constat.

Globalement, la France est un pays qui a du mal à considérer comme naturel une personne noire, d’origine d’un pays du Maghreb, d’Asie ou d’ailleurs sur des postes ou des fonctions importantes et là encore, malgré la réalité des faits.

Ce n’est ni une guerre ni un combat, c’est juste un truc qui reste de l’ancien monde et qu’il convient de dépasser.
En en parlant, en évoquant ces contradictions, ces aprioris, nous arriverons peut-être à avancer sur la question.

En attendant, c’est aussi quelque chose qui fait souffrir, souvent silencieusement, des individus qui n’on rien fait pour mériter ces traitements de défaveur. Alors que ces avancées s’accélèrent un peu !

Moi qui ne suis engagé dans aucun mouvement militant, qui ne participe généralement pas aux manifs, qui critique souvent, installé dans le confort de ma société de consommation et qui ne fais avancer aucun Schmilblick, j’ai été impressionné par ce que ces 16 femmes ont décrit de leur parcours, de ces situations professionnelles voulues comme inacceptables, même si elle sont souvent d’une lamentable banalité, et de ce qu’elle ont mises en œuvre, chacune à leur façon, pour tenter de faire évoluer des mentalités ou au moins, de signifier les limites de ce qui n’est plus/pas tolérable.

Elles nous parlent de ce racisme ordinaire, celui du quotidien qui est tellement intégré dans l’inconscient collectif qu’il ne semble plus en être. Pourtant, souvent, quand il est mis en évidence par celui ou celle qui le subit, l’auteur de cette parole ou de la remarque indélicate en arrive à s’excuser. Sincèrement, il ne l’est pas, il ne pensait pas que, il est désolé et tout le monde est mal à l’aise jusqu’à ce que le comique de service nous fasse passer à autre chose.

Forcément, ces discutions sur les discriminations touchent aux zones de conforts intellectuelles de beaucoup mais il faut en passer par là si nous voulons, au moins sur ce point, vivre dans un monde un peu plus équitable, un peu plus juste.

J’ai lu « Noire n’est pas mon métier » et j’ai apprécier la justesse de ces analyses de situations qui pourraient devenir autant d’indicateurs de la qualité de l’évolutions des mentalités sur la question.

16 fois merci à vous d’avoir bien voulu partager vos histoires et vos expériences. Espérons qu’elles deviennent juste une illustration de l’ancien monde.

Est-il nécessaire de vous dire que je vous conseille cette lecture ?

Les5blogueurs2018 |
Justinegiry |
Lespetitsblogueursdefeyzin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fairy Dreams
| No More Mistakes With Bpo D...
| The Ultimate Solution For D...