Archive | juin 2018

21 juin 2018 0 Commentaire

Rattrapage

Rattrapage

« La carte n’est pas le territoire« . Alfred Korzybski – Fondateur de la « sémantique générale ».

Au cours de mes formations dans l’animation, j’ai rencontré la PNL (Programmation Neuro-Linguistique). Pour situer rapidement de quoi il s’agit, voici une définition extraite du site pnl.fr (voir ici) :

« … une nouvelle approche du comportement et du psychisme humain, synthèse pragmatique de différentes théories et courants de pensées. Elle se situe au carrefour de la psychologie, des neurosciences, de l’anthropologie, de la cybernétique et de l’intelligence artificielle.
L’idée que l’Homme n’opère pas à partir des propriétés objectives de son environnement, mais bien à partir d’une représentation qu’il s’en fait et qu’il crée, a des racines épistémologiques qu’il peut être utile de clarifier ».

Pourquoi, en ce premier jour de l’été, fête de la musique, je viens vous parler de la PNL ?

Dans mon article d’hier, à propos d’une recherche d’images sur la ville de Montfermeil, j’évoquais le fait qu’il de n’y passait pas grand-chose.

Or, au hasard d’un reportage de France 3 région, j’ai entendu parler du son et lumière de Montfermeil. Un spectacle qui a lieu chaque année sur la commune et qui semble avoir sa notoriété (hé oui !). Cette année, La Dame aux Camélias  :

Spectacle Son & Lumière La Dame aux Camélias

Dans mes recherches d’informations, j’ai aussi découvert le Montfermeil Art’Festival :

Montfermeil Art’Festival

D’où le rappel de mon esprit à ce présupposé de la PNL qui énonce que « La carte n’est pas le territoire ».

Sans doute étais-je encore moi-même trop imprégné de cette imagerie médiatique des quartiers en révolte et de la zone du 93 pour m’ouvrir à la véritable vie sociale et culturelle de ce département. Ou peut-être est-ce parce que je ne fais que passer ? Ou encore parce que je m’en fiche, tout simplement ! Quoi’ qu’il en soit, il ne se passe pas que « pas grand chose » à Montfermeil, c’est sûr.

Chacun se fait sa représentation du monde en fonction de son environnement, de son époque, de sa ou ses cultures, de ce qu’il est en mesure de percevoir et de la façon dont il peut le comprendre ainsi que tout un tas d’autres facteurs qui font que finalement, chacun a sa propre représentation du monde qui l’entour même si nous vivons dans un même espace.

Les téléspectateurs de TF1 ne perçoivent pas le monde de la même façon que ceux qui ne regardent pas la télé (j’avais envie de le dire ;) ).

Pour ma part, j’évoquais ma perception de Montfermeil à travers mes propres filtres (carrément normal !). Il me semblait néanmoins intéressant de corrigé cet apriori énoncé hier.

Pour me rattraper, Quelques dates à propos de ces animations à Montfermeil :

Le spectacle Son & Lumière des 22, 23, 28, 29 et 30 juin prochain : La Dame aux Camélias

Le site officiel de la ville de Montfermeil pour évoquer le Montfermeil Art’Festival qui se déroule du 21 au 30 juin : Fête de la Musique, Battle de danse Hip-Hop, cinéma de plein air et concerts Musique du Monde.

Voilà, je me suis rattrapé et je me suis souvenu que la carte n’est vraiment pas le territoire. C’est bien.
Et vous, vous avez appris qu’il y avait une vie culturelle à Montfermeil. C’est bien aussi.
Pour moi comme pour vous, cela ne changera rien à nos vies et ça encore, c’est bien.

Maintenant, je vais aller un peu plus loin et me rendre au Château des Cèdres pour vivre un moment de cette fête de la musique. Soute doute quelques clichés à venir.

Vous aussi, profiter bien de la fête de musique. Ce soir, demain et tous les jours de l’année, faites de la musique.

@+

20 juin 2018 0 Commentaire

Recherches

Recherches

DuckduckGo

Duckduckgo est mon moteur de recherche préféré. Il va à l’essentiel et ne trace pas mes activités. Juste après, c’est Qwant qui, malgré son nom à résonance anglophone, est bien un moteur de recherche français qui lui non plus ne trace pas l’activité de ses utilisateurs et qui propose beaucoup de services associés à travers une interface thématique bien pensée. Ensuite, il y a Google et Bing. Chacun d’eux peut encore avoir son intérêt.

Bref, j’étais donc sur Duckduckgo et j’ai lancé une recherche d’images sur le mot « Montfermeil ».
C’est la commune où je demeure et où, accessoirement et péniblement, je tente de reprendre mon activité de joggeur dans le décor sympathique de l’arboretum.

Arboretum de Montfermeil

C’est aussi la ville où Jean Valjean à rencontré Cosette, près de la fontaine mais ça, c’était un roman.

Fontaine Jean Valjean - Montfermeil


Le résultat de cette recherche m’a déconcerté. Ce panel de photos renvoi une idée plutôt violente, sale et zonarde de cette commune. D’autant que plusieurs images correspondent à Clichy-sous-Bois. Le souvenir des « émeutes » de 2005 est encore très présent. 

Montfermeil Recherche images

Clichy/Montfermeil, même combat !
Si le sujet vous intéresse, allez voir le lien sous cette cette image.

home-clique-tv-a-voir-chroniques-de-clichy-montfermeil-le-documentaire-de-jr-et-ladj-ly

Chroniques de Clichy-Montfermeil

En même temps, j’y habite et je reconnais que d’avoir enchainer Avignon, Montreuil puis Montfermeil, ça fait drôle. Ici, pas grand chose. Vraiment pas grand chose…

Avec ça, allez inviter vos amis de Paris ou de province à passez chez vous !

Même pas grave !

« Si la montagne ne vient pas à Mahomet, Mahomet ira à la montagne.»

Si vous ne venez pas à moi, je viendrai à vous les amis…

See you soon ;)

20 juin 2018 0 Commentaire

Citations

Citations

Alors que j’étais à la FNAC, vous savez, la Fédération Nationale pour l’Achat des Cadres, dans le rayon librairie, mon attention a été attirée par quelques petits trucs gratuits (légitime !).

Il s’agissait de citations d’auteurs, sans doute à la mode, imprimées sur un support carton en forme de cercle. Parmi elles, deux ont attiré mon attention. Les voici :

Citation Caryl FéreyCitation Harry Crews

Dans la même idée, je me suis dit que moi aussi je pourrai faire une citation d’auteur. Alors j’en ai fait une. La voici :

Ma citation

Why not ?

18 juin 2018 0 Commentaire

Avant d’aller rouler

Avant d’aller rouler

Rollers_ OK

-   Je crois que je ne sais plus écrire. Ou plutôt, que je ne sais finalement pas écrire. Ce ne doit pas être mon truc. Le roller au moins, ça roule !

-   Pourtant, ces mots, ces proses, c’était bien toi ? Oui, ça ne pouvait être que toi. Et puis le roller, ça roule jusqu’à la chute !

-   Oui, moi, à un autre moment. C’est moi qui les ai écrits mais je crois qu’ils ne m’appartenaient pas. Ils sont passés par moi pour que tu puisses les recevoir. Pour ce qui est des chutes, je gère.

-   Oui, pour ça, je les ai reçus. Et tu me dis ça comme ça. Ce n’est pas ton truc, c’est pas toi… Les mots touchent parce qu’ils sont choisis et agencés d’une certaine façon et toi, tu sais faire ça. Je ne dis pas cela seulement parce que tes mots m’ont particulièrement touché, et tu le sais, mais j’ai fait lire tes proses à des amis et je t’assure, ils pensent comme moi, il y a quelque chose à poursuivre. Tu crois que tout le monde peut écrire ce que tu m’as écrit ? T’es un gestionnaire de chutes ?

-   Oui

-   Oui quoi ?

-   Oui, je crois que tout le monde peut écrire ce que je t’ai écrit. C’est une question d’état. Cet hiver et ce printemps, j’étais dans cet état de nécessité d’écrire. Comme l’an passé, j’ai lu tes proses et j’ai ressenti le besoin de répondre, même si tu ne m’écrivais pas en particulier. C’est comme ça. Je pense qu’il y a des moments dans la vie où on à besoin de s’accrocher à quelque chose, à quelqu’un, de se réfugier dans une bulle. Et oui pour les chutes, je gère plutôt bien. D’ailleurs, peux-tu me passer mes coudières s’il te plait ?

-   Tiens, les voici. Tu t’es accroché à ma bulle littéraire ?

-   Merci. En quelque sorte, accroché à ta belle et sensible bulle littéraire.

-   N’importe quoi !

-   N’importe feuille !

-   N’importe monnaie !

-   N’importe avion !

-   Tu vois, c’est toi. Les mots, tu joue avec. Que ce soit dans ta bouche sur une feuille de papier ou dans ta tête, les mots sont vivants en toi. Une phase n’a jamais un seul sens. Alors si tu continue dans l’écriture, cela ne pourra être que bon. On met les casques ?

-   Cet hiver, ce printemps, peut-être qu’ils étaient vivants mais aujourd’hui, je ne crois pas. Je n’y crois plus. Par contre, ce que je crois, c’est que nous allons prendre les casques. C’est pour gérer les chutes. C’est plus cool avec la casquette mais souvent, ça fait moins mal avec le casque.

-   Tu as retourné ta vie afin de pouvoir te consacrer, comme tu le disais, aux notes et aux mots et maintenant, tu me dis que tu n’y crois plus. Met ton casque.

-   Je ne t’ai pas parlé de la musique. Toi aussi.

-   Oui mais te connaissant, je pense que c’est du pareil au même. 2 minutes… Voilà, c’est fait.

-   Oui, aussi, un peu pareil avec la musique. En fait, je ne sais pas. Et puis ce n’est pas moi qui ai choisi de retourner ma vie comme tu dis. Les choses m’étaient devenues insupportables. Même avec le petit recul que je peux avoir en 2 mois, je crois que j’ai juste précipité la fin d’une histoire qui de toutes façons, telle qu’elle était menée, était appelée à s’arrêter. Mais ce n’est pas la question.

-   C’est quoi la question alors ? Les rollers ?

-   « L’artiste se sent créer… », c’est inscrit sur le fronton du Palais de Chaillot et justement, je ne sens plus rien, sauf de patiner avec toi.

-   Tu es un artiste ? je le savais… Un artiste sur patins…

-   Ne te moque pas. Un artiste contrarié, comme il y a des gauchers contrariés ou des homos contrariés. Enfin, je ne sais pas non plus. Je ne me suis jamais satisfais du simple langage usuel et fonctionnel pour m’exprimer. Depuis mon adolescence, les mots, la musique, la photo, la vidéo. Pourtant, si j’avais eu un quelconque talent dans l’un de ces domaines, cela se serait su !

-   Autoflagellation… sur rollers en plus !

-   Excès de lucidité, comme cet hiver où plus rien n’allait sur des roulettes !

-   Arrête…

-   J’arrête et justement, je te propose d’y aller.

-   Oui, voilà, c’est ça, allons patiner. C’est pour cela que nous somme ici. D’attaque ?

-   Ça va le faire. C’est peut-être parce que je me défonce physiquement ces temps-ci entre la course, le vélo et le roller que mes inspirations littéraires et musicales me lâchent ?

-   C’est sûrement parce que tu te décide à reprendre une réelle activité physique que tu retrouveras bientôt un nouvel équilibre et de nouvelles sources d’inspiration. Fait ce que tu dois faire et fait confiance à la vie pour le reste. On y va ?

J’adore ton pragmatisme positif. Je t’adore. Ok, on y va, on longe le canal.

La canal de lOurq
Album : La canal de l'Ourq
Quatre vues de ma piste de roller du moment dans le 93.
4 images
Voir l'album

16 juin 2018 0 Commentaire

Algorithme de précognition

Algorithme de précognition

 Extraordinaire !

Pour ceux qui disposent d’Office 365, vous avez peut-être remarqué la nouvelle fonctionnalité de lecture de texte du logiciel Outlook. On la retrouve aussi sur Word dans le ruban « Révision ». C’est sympa.

 Lecture Outlook

Cela dit, et ce n’est déjà pas mal, le mot extraordinaire de début de texte est pour la suite. Les développeurs de Microsoft, fort de l’intelligence artificielle de Cortana, ont mis au point un algorithme de précognition (connaissance d’informations concernant des événements et des situations futures) qu’ils ont intégré à Outlook.
Ainsi, il est possible de recevoir des courriers électroniques avant même qu’ils n’aient été envoyés ! Pour preuve, la photo ci-dessous :

 Outlook Prédiction

C’est fantastique. Le potentiel de cette nouvelle fonctionnalité n’en est qu’à ses balbutiements, mais l’idée est prometteuse. Les spam n’ont qu’à bien se tenir !

Trop fort Microsoft : Prévoir les courriels à l’avance !

Non mais, vous y croyez, vous ?

14 juin 2018 0 Commentaire

La photo

La photo

Vue parisienne

Partagée sur Facebook depuis Instagram, cette belle photo à été publiée avec le commentaire suivant « Non ceci n’est pas une peinture mais bien une photo de @loic.lagarde ».

De détails en détails, je me suis mis en tête de jouer au jeu des sept erreurs et je les ai trouvées. Souvent, quand on cherche, on trouve ;)

Cela n’est bien sûr qu’un certain regard, une vue de mon esprit, mais je me suis bien amusé même se je ne sais pas si j’ai gagné !

En ces temps où l’image se manipule pour un oui ou pour un non, le jeu en vaut bien la chandelle, non ?

1)  Le lampadaire

 Le lampadaire

2)  La place de stationnement

La place de stationnement

3) La direction de la flèche de panneau

La direction de la flèche de panneau

4) Le passage piétons

Le passage piétons

5) Le panneau d’interdiction

Le panneau d'interdiction

6) La voiture en sens interdit

La voiture en sens interdit

7) Le coucher de soleil

Le coucher de soleil

Conclusion, cette photo pourrait-être une photo retouchée, ou pas. Cela dit, mon propos n’enlève rien à sa qualité. Juste une question d’authenticité.

 

PS : Je partage ce billet sur Facebook dans l’éventualité d’un droit de réponse de l’auteur.

 

12 juin 2018 0 Commentaire

La neutralité du Net

La neutralité du Net

Symbole de la neutralité du réseau

Parmi toutes les décisions prises par le gouvernement de M. Trump, il en est une qui n’a pas fait grand écho dans les médias et qui pourtant s’apprête à changer profondément les règles du jeu de l’Internet. Dans la série « Tout se monétise », je vous présente les réseaux à débits variables.

Le 14 décembre prochain, l’autorité américaine de régulation des télécoms devrait abroger le principe de neutralité du Net. Mais qu’est-ce-que cela la neutralité du Net ?

Une petite définition tirée de Wikipédia (ici) :

« La neutralité du Net ou la neutralité du réseau est un principe devant garantir l’égalité de traitement de tous les flux de données sur Internet. Ce principe exclut par exemple toute discrimination positive ou négative à l’égard de la source, de la destination ou du contenu de l’information transmise sur le réseau. »

Un peu comme si sur une autoroute à quatre voies, il y avait quatre tarifications pour quatre limitations de vitesses différentes. Il ne s’agirai pas d’aller plus vite mais de créer des tranches entre 60 et 130 par exemple. Segmenter pour mieux monétiser.  C’est la tendance : Les services, les parkings et pratiquement tous les produits de consommations. C’est bien, ainsi, il y en aura pour toutes les bourses !

Pour en revenir à la neutralité du Net, cela concerne autant les consommateurs que les fournisseurs de contenus. D’un côté, nous aurions des abonnements à débits variables pour un même type d’accès (fibre, ADSL ou 4G), comme pour les forfaits professionnels. De l’autre côté des tuyaux, des sites Web et des services qui seraient surtaxés pour accéder à une bande passante satisfaisante et inversement, bridés dans certaines situations. C’est la fête pour les Fournisseurs d’Accès à Internet. Alors peut-être faudra-t-il parler de la neutralité des FAI ?

La résistance s’organise outre-Atlantique avec des manifestations, la saisie de tribunaux et, semble-t-il, le soutien de quelques grandes entreprises du numérique.
Il n’en reste pas moins que les bonnes idées savent s’exporter et qu’à ce titre, les européens et d’autres seront concernés tôt ou tard par la question.

Maintenant que cela est dit, que faire ?

Lancer des pétitions, un « Hashtag », écrire au Sénat ou à la chambre des représentants du congrès des États-Unis ? Où encore, demander à l’araignée qui s’est téléportée hier sur la toile de plaider pour la cause de la neutralité du Net ? Auprès de qui ?

Déjà, tenons-nous au courant et sachons que ce qui nous parait tellement évident aujourd’hui sur la manière d’utiliser les réseaux pourrai finalement ne pas appartenir au nouveau monde.

Enfin, j’dis ça, j’dis rien… ;)

 

Un article récent sur le sujet :

liberation.fr : Aux Etats-Unis, la neutralité du Net n’est plus

 

11 juin 2018 0 Commentaire

L’araignée

L’araignée

 L'araignée

En allumant l’ordinateur,
Je n’ai d’abord rien vu.
Elle ne m’a pas fait peur,
comme une visite imprévue.

Près de la corbeille du bureau,
Immobile, forcément silencieuse.
Elle est là, comme une pro,
prêt à agir, quasi studieuse.

Puis, soudain, elle s’agite,
sa raison la rattrape,
elle finit sa visite
et trouve la touche « Echap ».

L'araignée s'échappe

L’arthropode disparait,
d’un coup, il met les voiles.
Il s’est numérisé,
transporté sur la toile.

Salut l’araignée, bon surf…

10 juin 2018 0 Commentaire

Billet du dimanche soir, espoir.

Billet du dimanche soir, espoir.

Arboretum de Montfermeil

 

Bon soir,

J’ai terminé mon billet de vendredi soir par « Bonne fin de semaine », que je préfère au « Bon Week-end ». C’est pour cela que mon billet ne s’appelle ni « Billet de fin de week-end » et encore moins « Billet de fin de fin de semaine » car ça ne le fait vraiment pas.
Je le concède, week-end est plus facile à utiliser. En tout cas, j’espère que votre week-end s’est bien passé.

Donc, ce week-end, pas de billet. Premier week-end après mon dernier jour de travail. Pas grand-chose à en dire. J’ai pris le temps, un peu plus que d’habitude, mais je ne vais pas vous raconter mon week-end !
En fait oui, je vais le faire mais un peu seulement !

Samedi, j’ai fini par vendre mon futon. Une annonce publiée à 10h00, un prix de vente à 20,00 €, un appel à 13h00, un rendez-vous à 17h00 et un chargement bouclé à 17h30.

Content de cette transaction rapidement réglée, j’ai voulu aller courir un peu. Depuis 3 semaines, j’ai repris le footing. Cela faisait des années que je ne m’y étais pas remis. Des sorties d’une trentaine de minute avec une alternances de courses de quelques minutes, de la marche et des exercices. Le souffle me manque autant que la musculation, mais j’y travaille. Je pratique cela dans l’Arboretum de Montfermeil qui est situé à 3 minutes à pied de chez moi. Sauf que jusqu’au moi de juillet, celui-ci ferme à 18h00. Donc, pas de footing ! J’ai donc commencé à aménager ce qui sera mon espace création vidéo/musique.

Arboretum de Montfermeil

Aujourd’hui, dimanche, j’ai voulu me rattraper d’hier, alors je suis allé au courir au parc (l’Arboretum). Pour la première fois, j’ai réussi à faire mon circuit sans m’arrêter, soit une course d’une vingtaine de minute. Ça a l’air de rien mais dans mon cas, c’est un pallier de passé. Peut-être aussi le fait de la course en matinée avec en moins la journée de travail des autres jours. Peut-être le fait d’un air moins chargé en polluants. Peut-être un premier bénéfice de ces semaines de reprise.

Quel qu’en soit l’origine, cela m’a donné la pêche, alors j’ai ressorti mon vélo. J’ai testé le trajet jusqu’à Gagny, la ville où j’ai encore deux associations avec lesquelles j’aura encore à faire ces jours prochains. Et bien dorénavant, je ne dirai plus « Je vais à Gagny » mais plutôt « Je descends à Gagny ».
J’habite Montfermeil et dans « Montfermeil », il y a « Mont ». En conséquence, quelques soit l’endroit où je me rends, je finirai toujours par rencontrer une côte sur le chemin du retour !
Je ne m’étendrai pas sur les pistes cyclables du coin pas vraiment protégées et qui apparaissent et disparaissent sans logique. Quoi qu’il en soit, je récidiverai !

C’est à partir de demain que je vais réellement me confronter à cette nouvelle situation. Les jours de semaine où je n’aurai pas plus d’obligation que ça et en même temps, tellement de choses à faire, de retards en tout genres à rattraper, d’affaires à ranger, à trier, à jeter. Mon côté procrastinateur va en prendre un coup !

Voilà, un billet d’un dimanche soir, plein d’espoir, écrit à l’aube de jours nouveaux.
Un billet de fin de week-end, de fin de fin de semaine, pour vous souhaiter un bon début de semaine.

Au plaisir de vous lire,

Michel

8 juin 2018 0 Commentaire

Auto-discrimination positive

Auto-discrimination positive

Maria

Aujourd’hui, vendredi 8 juin 2018, c’était mon D Day, mon Jour J, mon dernier jour de TAF quoi !
Trie, rangement, quelques derniers documents et solde de tout compte. Classique quoi !
Étant avec mon rendez-vous de 10h30 qui est arrivé à 11h30 au moment de la pause déjeuner, j’ai décidé de faire un truc un peu particulier en ce jour particulier : Déjeuner. En général, je zappe cette étape de la journée. Mais aujourd’hui, pourquoi pas. Juste différent quoi !
C’est à la boulangerie que mon regard a croisé cette affichette : Femme portugaise cherche heure de ménage. Ce petit texte s’est agité dans ma tête. Ça m’a inspiré quoi !
Maintenant que je suis DE*, je pourrais peut-être mettre aussi une petite annonce en mettant en avant une caractéristique propre à mes origines, à ma culture ou à ma race du genre :

Homme métis, d’origine antillaise et francophone donne cours d’informatique à domicile.

Ça manque de cohérence. L’informatique, c’est plus pertinent quand on a des origines asiatiques. Enfin je crois quoi !

… des cours de piano.

C’est mieux, mais on s’attends plutôt à une personne de type blanc européen. C’est vrai quoi !

…des cours de soutien scolaire.

Là, ce n’est pas mal. Il n’y a peut-être pas que des personnes d’origine nord-africaine qui font du soutien scolaire. Normal quoi !

Pour vraiment bien faire, je devrais essayer les cours de percussion. Là, je suis dans le folklore attendu. Ma description est pratiquement un gage de qualité. Comme pour Maria quoi !

Si je pars à l’étranger, je pourrai toujours mettre une annonce de type : Français donne cours de soutien en arrogance, en chauvinisme et en raffinement. Il y a des réputations qui se suffise à elles-mêmes. Qualité garantie, forcement quoi !

« Au village, sans prétention, j’ai mauvaise réputation.  Qu’je m’démène ou qu’je reste coi Je passe pour un je ne sais quoi ! »

Bon, j’arrête, ce n’est pas vrai, je ne vais pas chercher un TAF immédiatement. Je vais me reposer dans d’autres activités. Faire un break quoi !

Et pour Maria, espérons qu’elle trouvera le sien de TAF. Ce serait bien quoi !

Voilà, j’ai fini de dire n’importe quoi.

Bonne fin de semaine ;)

 

*Demandeur d’Emploi

 

PS : C’est une mouche en haut de la photo ?

12

Les5blogueurs2018 |
Justinegiry |
Lespetitsblogueursdefeyzin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fairy Dreams
| No More Mistakes With Bpo D...
| The Ultimate Solution For D...