27 avril 2018 1 Commentaire

La réponse

smiley_PNG67

Voici la réponse que j’aurai dû faire à mon employeur, à laquelle j’ai pensée hier soir et qu’il ne lira jamais :

« Je veux bien considérer que certaines de mes appréciations, questions, plaintes ou récriminations étaient infondées et injustifiées mais encore aurait-il fallut pouvoir en parler.             
Je ne peux me positionner et agir qu’en fonction des informations dont je dispose et en l’occurrence, cette gouvernance ressemble plus au monde du commandant Cousteau qu’à celui d’une assemblée grecque. Son silence n’a d’égale que l’incohérence des décisions qu’elle peut prendre.           
Cela dit, c’est avec plaisir que j’accepte ce rendez-vous « .

Il ne la lira jamais parce que finalement, ce matin, je me suis réveillé énervé à cause de toutes ces histoires et dans la foulée, je lui ai envoyé la réponse suivante. Le manque de recule, ça fait, partie des inconvénients du célibat :

 » Bonjour,
Si tout vient de moi, j’en suis désolé.
Dans ce cas-là, oubliez tout, je ne demande plus rien.
Si tout va bien pour vous, ne changez rien.
C’était juste moi avec mes récriminations et mes plaintes infondées et injustifiées qui perturbe tout.
Le rendez-vous du 03 n’a donc plus de raison d’être.
Cordialement,

Michel « .

No comment…

Une réponse à “La réponse”

  1. Boubila 28 avril 2018 à 0 h 58 min #

    Ben alors ! Que se passe-t-il ? Tu le sais tu les quitte ! Et tu veux les éduquer à une valeur travail à milles lieux d’eux ? Mimi ne soit pas Don Quichotte il faut desfois quitter les gens négatifs qui nous entoure


Laisser un commentaire

Mo1956 |
Jeseraisriche |
Gareanous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'une fille banal
| Confrérie du Malt de Bretagne
| Les aventures tumultueuses ...